Nc-sport.com
Fil Actu

Paddle : Noic Garioud, le jeune Cagou monte sur le toit du monde !

Fraichement revenu des USA, ou il a remporté le prestigieux double DownWind de la Hood River en Oregon, le jeune cagou Noic Garioud, 16 ans, garde la tête sur les épaules, malgré l’exploit accompli. Le downwind est un sport mêlant endurance, cardio, et passion de la glisse. Debout sur le paddle, les athlètes parcours de grandes distances avec le vent dans le dos. Et à ce jeu la, le calédonien est tout simplement excellent, et s’est offert le luxe de passer devant les meilleures riders mondiaux. « On prend beaucoup d’expérience lors de telle compétition et on apprend beaucoup. » Soutenu par sa famille, ses amis, coéquipiers et sponsors, Noic monte en puissance et s’installe désormais dans le top 5 mondial ! Retour avec lui sur cette aventure :

Bonjour Noic, comment as tu vécu cette course ?

La Hood River est un double Downwind et c’est la compétition de DW la plus renommée au monde avec tous les meilleurs rider mondiaux présents. Ce double DW consiste à faire deux run de 13 km dans la même journée avec 2h30 d’intervalle entre chaque tour. Un classement en temps cumulé des deux courses a été fait, et c’est le rider avec le temps le plus faible qui gagne.

Sur le premier run les gars sont partis très fort j’ai donc fait de même. On est trois à s’être échappé de la « masse » de rider sur les premiers km. J’ai pris la tête de la course à partir du 4 ou 5 ème km. Après une grosse bataille avec le second je fini par me hisser à la première place. Mais tout n’était pas fini il y avait toujours un second run à assurer.

Par la suite le second run part, tout aussi fort. Je prends un moins bon départ que le premier run. Je suis toujours dans les 8- 10 ème après 4 km de course. C’est à ce moment que je me suis mis à remonter les places une par une jusqu’à la première place. A ce moment il ne restait plus que la moitié de la course où j’ai réussi à maintenir mon avance et même creusé un écart avec le reste des riders. Ainsi je gagne les deux run de la course et donc le double DW cumulé.

Que retiens tu de cette compétition ?

Si j’ai appris quelque chose c’est que même si on prend un mauvais départ ce n’est jamais fini on peut toujours remonter. Il ne faut jamais baisser les bras.

Comment était l’ambiance avec les autres compétiteurs ?

Il y a toujours une super ambiance dans ce sport tout le monde se connait et pour la plupart on est tous potes. C’est la guerre sur l’eau mais une fois sur terre on en rigole donc c‘est vraiment sympas de concourir dans ces conditions. Pour ce qui est de la victoire face à ses champions c’est quelque chose de fantastique mais il ne faut pas s’arrêter là il y a encore une bonne marge de progression devant.

Qu’est ce qui a été le plus difficile pour toi durant cette compétition ?

Je pense que le plus difficile était de repartir sur le deuxième run après les 13 km déjà parcourus.

Parles nous de ta préparation au quotidien pour atteindre un tel niveau ?

Pour ce qui est de la préparation physique je reçois mes programmes d’entrainement par Vincent Guillaume et c’est Benoit Rivière qui me les retransmet ici ! Ce sont mes coach. Pour la nutrition j’essaie de manger le plus sainement possible, j’évite les viandes rouges et favorise les viandes blanches.

As-tu un champion qui t’inspire ?

Je n’ai pas vraiment d’idole mais je respect et apprends de plusieurs grands rameurs comme Titouan Puyo bien sûr mais aussi Travis Grant et Lincoln Dews.

Souhaites tu rajouter un mot ?

Oui je tiens vraiment à remercier toute ma famille, mon entourage, mes amis et les personnes qui me supportent, mais surtout mes parents et ma chérie qui sont toujours avec moi.

Une pensée spéciale à tous mes sponsors que je remercie du fond du coeur sans qui l’aventure ne se serait pas déroulée : SUNOVA, Just Addict, Pacific Art Vison, Pacifique Ossature, 425pro STC nutrition, VMG blades.

Enfin Noic quel conseil tu pourrais donner aux sportifs calédoniens ?

J’aurais bien une petite devise hahaha : Train hard, Go fast, Have fun.

Bravo champion ! Et pour tous ceux qui souhaite soutenir Noïc dans ses différents déplacements une cagnotte LEETCHI est accessible ICI, n’hésitez pas, « Toute aide est la bienvenue! »

Enfin Noic n’était pas le seul représentant cagou lors de cette compétition, puisque juste derrière lui à la deuxième place se trouve l’autre prodige du paddle calédonien Clément Colmas (18 ans). D’autres champions tels Titouan Puyo, qui remporte la Technical Race, ou encore Benoit Rivière et Olivier Garioud étaient aussi présent parmi l’Elite aux USA. Bravo la bande.

Suivez les sportifs calédoniens sur www.nc-sport.com.

You must be logged in to post a comment Login