Nc-sport.com
Fil Actu

Sport & Entreprise : QWM entre finance et Muaythai, il n’y a qu’un pas !

QWM

Chez QWM, il y a le fondateur Fabrice Quéguineur, et les co-gérants Thomas Puillon et Nicolas Pierre La Ville. Ces trentenaires sont des financiers qui gèrent le patrimoine des familles, pour optimiser leur rentabilité, la gestion des risques et la transmission. « Nous sommes un peu les médecins généralistes de la finance familiale » sourit Thomas. Quel rapport avec le sport direz-vous ? Et bien derrière ces experts de la finance de marché, se cachent de vrais passionnés de Sport. Entre wind-surf et muaythai, Nc-Sport vous fait découvrir ces compétiteurs qui n’hésitent pas à soutenir les sportifs calédoniens.

Bonjour Messieurs, pouvez vous nous présenter votre activité ?

QWM signifie Q-Weatlh-Management. Notre société conseille et gère le patrimoine des clients en offrant des solutions, souvent inexistantes, sur le caillou. Notre statut de courtier nous permet de proposer les meilleures solutions adaptées au niveau de risque de chaque client. Unique en Calédonie, l’allocation d’actifs est réalisée sur le territoire.

QWM

Thomas Puillon et Nicolas Pierre La Ville.

Comment votre histoire avec le sport a t’elle commencé ?

Fabrice : J’ai créé QWM en 2013, et tout a commencé en 2014 avec la Airwaves PWA de Nouméa. Etant originaire de Bretagne, j’ai grandi dans le monde du wind-surf. Quand j’ai vu que le championnat du monde s’arrêtait ici j’ai tout de suite voulu soutenir l’organisation de cette belle épreuve, portée à l’époque par l’ANG et l’ASPTT. Cela correspond à mes valeurs, et était un bon moyen de communication pour la société qui démarrait. Cela m’a rappelé à quel point il est important de vivre ses passions, d’une manière ou d’une autre.

QWM

Fabrice Quéguineur, le fondateur de QWM.

Vous êtes des passionnés de sport à la base ?

Thomas : Oui. Là nous sommes à fond dans le Muaythaï. On s’entraine ensemble au Sitja avec Alex Wuille. Nous sommes tout un groupe de jeunes et de moins jeunes (nous ! rires) rassemblés autour des valeurs du travail, du respect, du dépassement de soi et de la volonté de s’améliorer…

Fabrice : Des valeurs insufflées par notre entraineur, qui a évolué au plus haut niveau en Thaïlande. S’entrainer nous fait beaucoup de bien et nous permet vraiment de décompresser.

QMW

Le soir, ils troquent la chemise pour les gants de boxe.

Et votre passion vous a poussé au delà de la simple pratique ?

Nicolas : Oui. QWM a décidé de soutenir un cagou prometteur, Emerick Soekardjan, dans son projet de s’installer en Thaïlande. Il souhaitait y aller pour pouvoir se confronter aux meilleurs et progresser.

Thomas : Il s’entrainait avec nous et est aussi talentueux sur un ring, qu’humble en dehors. Mais au delà du talent, c’est une véritable machine d’entrainement ! Il est impressionnant.

Fabrice : Concrètement, nous apportons l’aide financière nécessaire à son entraineur Alex Wuille et une partie de son budget annuel pour qu’il puisse le soutenir sur place quand c’est nécessaire. Et enfin nous lui avons fait bénéficier de notre réseau professionnel.

Ce qui est formidable avec Emerick, c’est que de toute façon il n’aurait attendu personne pour y aller. Et c’est parce que lui poussait, que nous avons tous suivis. C’est ce qui m’a plus car ça me rappelle un peu mon parcours professionnel. Finalement quand tu es ton propre moteur, les gens te suivent naturellement.

QWM

Le club du Sitja, ou ils s’entrainent.

Que pensez vous du sport en Calédonie ?

Nicolas : La Calédonie est un vivier extraordinaire de sportifs. Par contre il faut que nos athlètes puissent aller se confronter au monde extérieur pour évoluer, et revenir plus forts.

Thomas : Ce qui nous plait dans le sport, c’est l’exemplarité par le travail. Il y a le talent propre à chacun, mais il y a surtout la manière de travailler pour le développer. Quelqu’un qui se donne les moyens, même sur un caillou perdu dans le Pacifique, de se lever le matin et de travailler avec passion pour percer, c’est beau, et c’est ce que l’on défend. La question des moyens ne doit pas être un frein au développement de nos sportifs. Un jeune qui nous présente un dossier scolaire impeccable, qui à l’envie, qui travaille de manière acharnée et qui souhaite se développer par le sport, s’inscrit dans les valeurs que QWM défend.

QWM

Fabrice : Le monde de la finance a été très décrié depuis 2008. Mais la réalité est que pour y réussir le talent ne suffit pas non plus, il faut surtout beaucoup d’efforts. Pour rester performants, c’est comme pour les sportifs, il faut travailler en permanence, se remettre en question, et aller de l’avant. C’est la même dynamique, et c’est ce qui nous parle.

Maintenant nous ne sommes pas une agence de sportifs, donc on sponsorise vraiment les talents au coup de cœur, dans des sports qui nous passionnent. Nous sommes une société en croissance, mais nous ne sommes pas une grosse structure avec d’énormes moyens. On essaie d’apporter à notre niveau, notre contribution.

Dernièrement on vous a vu à la Battle of Bourail par exemple ?

Nicolas : Oui et c’était un bel événement. Bourail est un endroit génial, et étant des amateurs de surf soutenir le Big Banana Surf Club, nous a de suite emballé. Et puis nous avons aussi de sacrés champions sur le Caillou en Paddle.

Thomas : Nous sommes un petit pays mais une grande nation du sport. La preuve beaucoup de cagous réussissent au niveau international.

QWM

QWM était partenaire de la BoB 2017.

Enfin quel serait le conseil QWM pour les sportifs du Caillou ?

De cultiver son talent par l’effort. « En finance on a un dicton qui dit The Sky is the Limit », rajoute Thomas. Et c’est la même chose pour le sport, dépassez vous, faîtes ce qu’il faut pour développer vos talents, vos compétences… et vous verrez que seul le ciel vous arrêtera ! (sourire)

Nous voulons profitez pour remercier l’ANG et sa présidente Stéphane Bouquillard, Alex Will et Emerick, qui sont des sources de motivation. Ils nous permettent de sortir de notre cadre professionnel quotidien de façon ludique, grâce au sport.

QWM

Le maillot de la PWA 2014 à Nouméa, où tout a commencé.

Pour plus d’informations sur la société QWM rendez vous sur www.qwmgp.com.

Suivez l’actualité sportive du Caillou sur www.nc-sport.com.

Comments

comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *